Nouvelle aventure ! Jos au Japon 2015 ^^

^^ Bonjour à tous, une nouvelle saison va commencer sur ma chaine  » jos au Japon  » !( cliquez ici )

miyajojo

J’y repars du 24 Juin au 22 Juillet et vous emmènerais avec moi au jour le jour comme lors de mes voyages précédents.

Avec quelques petites améliorations coté qualitatif et puis aussi un nouveau format plus court ( je vais essayer ^^) et donc plus agréable à visionner .

Retrouvez moi donc sur la chaine YouTube : Jos au Japon dès le 24 Juin 2015 et n’hésitez pas à vous abonner ou partager ^^

En voici le Teaser !

Crédits musique : Dj SYNkRO

miyajojo3

Matane !

11000 euros pour 2 melons, vous êtes bien au Japon !

Les Japonais raffolent des fruits de luxe, à la forme parfaite et au goût savoureux, et sont prêts à débourser beaucoup pour en acquérir. Un lot de deux melons cantaloups dits « Yubari » a trouvé ainsi preneur vendredi 22 mai pour la coquette somme de 1,5 million de yens (11 100 euros).

La vente aux enchères était organisée sur le marché central de la ville de Sapporo, sur l’île septentrionale d’Hokkaido, où se trouve l’ex-ville minière de Yubari qui a donné son nom à cette marque de melon, la plus prestigieuse du pays, considérée comme un produit de luxe et vendue dans des écrins spéciaux.

C’est un grossiste qui a remporté le précieux lot à un tarif certes délirant, mais qui n’égale pas le record de 2,5 millions de yens (18 600 euros) atteint l’an dernier et en 2008, lorsque deux melons du même type avaient trouvé preneur pour 2,5 millions de yens (19 000 euros).

Sans aller jusqu’à débourser de telles sommes, les Japonais ne regardent pas à la dépense pour acheter, et surtout offrir, des fruits, un cadeau très estimé dans l’archipel. Dans les rayons spécialisés des grands magasins ou les fruiteries, ces œuvres d’art de la nature sont exposées telles des bijoux, protégées par une résille de mousseline blanche. Souvent vendus à l’unité, pommes, poires, pêches, raisins exhibent des mensurations irréprochables et laissent en bouche une saveur exquise. Même dans les supermarchés de base, les fruits sont onéreux : une simple pomme peut coûter plus de trois euros.

Source: Lemonde.fr

Des pompiers acrobates

crédits photos : Issei Kato/Reuters
crédits photos : Issei Kato/Reuters

Des hommes portant des costumes de pompiers traditionnels effectuaient des acrobaties au sommet d’une échelle de bambou au temple Sensoji dans le centre-ville de Tokyo dans le quartier d’Asakusa le 25 mai 2015. En effet ils s’étaient réunis ce lundi en commémoration des pompiers qui ont été tués durant l’exercice de leurs fonctions au cours des 300 dernières années.

crédits photos : Issei Kato/Reuters
crédits photos : Issei Kato/Reuters

D’autres balancent le « Matoi », objet utilisé à l’époque Edo pour alerter les gens d’un incendie, aujourd’hui ne servant qu’a des fins cérémonielles, durant le service commémoratif.

pompiers4
crédits photos : Issei Kato/Reuters

Source : Avaxnews.net

Une vidéo de pompiers japonais dans des exercices similaires lors de leur parade du nouvel an sur le parking du Palais des congrès appelé Dezome Shiki sur l’île d’Odaïba et qui a lieu tous les 6 Janvier, avis aux amateurs…

Une photo du Dezome Shiki à Tokyo

créditss : le figaro.fr
Crédits : LeFigaro.fr

 

Les bases d’une préparation d’un voyage au Japon pour perdre le moins de temps sur place.

Comment bien préparer son voyage au Japon pour perdre le moins de temps sur place.

Le premier des conseils est de s’y prendre au moins 6 mois à l’avance. 
D’une pour la recherche de billets d’avion, de deux il va vous falloir déterminer un itinéraire incluant toutes ( ou presque ) vos envies de visites sur place. La découverte de ces nombreux sites touristiques sur internet ou guides papiers vous prendra un certain temps de recherche et de lecture.
Votre budget devrait être idéalement décidé dès le départ. Les frais fixes seront le billet d’avion, l’hébergement et les grands déplacements, pour le reste je vous propose de lire mon estimation du coût d’une journée de visite en cliquant ici.
La durée du séjour sera bien évidemment une donne majeure. En guise d’exemple, pour un voyage d’une semaine je vous conseillerais de rester sur Tokyo ou bien d’atterrir à Osaka pour faire la ville plus Kyoto et Nara.
Le vrai conseil est de partir au moins quinze jours pour pouvoir avancer plus dans les terres, voir un minimum de sites ( il faudrait une vie de visite sur place pour tous les contempler ) et prendre en compte une autre donne majeure : le décalage horaire!
Au premier voyage, on ne peut pas se rendre compte de l’effet produit par un tel décalage horaire, pour ma part trois jours me suffisent à peine à rentrer dans le bain, ensuite chacun réagit plus ou moins bien au phénomène.
Les premiers jours il sera bien de prévoir un réveil tardif car votre corps vous jouera des tours pour sûr !
Ensuite déterminer son trajet, se renseigner sur le temps nécessaire à chaque ville, lieux à visiter. Il faudra bien évaluer les temps de visites en prenant large et en ne surchargeant pas le programme de la journée, on sous-estime souvent le temps pour parcourir les distances ou les temps d’attente ou d’accès aux transports.
Viendra la question du japan rail pass, il faudra pour cela se faire une estimation et donc comparaison des coûts des trajets avec l’aide du site Hyperdia .com sur lequel je vous propose une aide en cliquant ici en rapport à votre itinéraire prévu.
Ceci prends du temps mais sachez que si le JRP vous coùte plus cher de 20 à 50 euros de plus, prenez en compte son avantage pratique au passage des portes dans les gares ainsi que l’accés gratuit à la Yamanote line de Tokyo, ligne périphérique de la ville desservant une grande partie des lieux touristique de la ville si vous comptez y rester quelques jours.
Et de toute façon, réserver ses trajets dans les premiers jours d’arrivée sur place pour le reste du voyage comme je l’explique dans ce lien en cliquant ici semble être la meilleure solution pour être tranquille ensuite.
Le choix de l’hébergement pourrait paraître compliqué pour certains, sorti des hôtels internationaux aux prix exorbitants ayant pignon sur rue sur les sites de réservations d’hôtels.
Avec un peu d’anglais et la connaissance des termes désignants les différents types d’hébergements proposés aux touristes, la recherche devient plus aisée.
En effet il vous faudra chercher les  ryokan ( auberge traditionnelle ), minshuku ( chez l’habitant ), share house ou guest house ( sorte de collocation éphémère d’une semaine à plusieurs mois )
Chaque catégorie aura des prix et des prestations différentes qu’il vous faudra étudier selon vos envies et votre budget.
De nos jours internet vous suffira amplement à préparer tout ça de votre canapé, mais l’utilisation d’un routard ou autre lonely planet  peut s’avérer utile sur place pour des infos supplémentaires ou les plans déjà imprimés qu’ils contiennent.
D’ici là si vous avez des questions, j me tiens à votre disposition.

Hama-rikyu garden

Au départ du quartier d’asakusa, vous pourrez embarquer sur la rivière Sumida pour une petite croisière qui vous mènera jusqu’à Odaïba ou mieux, à l’entrée du jardin Hamarikyu, ce que je vous conseille.hamarikyu2

Devenu site « historique et exceptionnel de première catégorie »par l’agence de la culture japonaise en 1952, c’est un jardin datant de 1654, anciennement servant d’annexe au château d’Edo qui est aujourd’hui le palais impérial.

hamarikyu1
crédits: Gribeco

Enfermé entre la mer d’un coté et la mégalopole de l’autre, il vous offrira un décor magnifique à l’image du Japon grâce à ce mélange « harmonieux » entre tradition et modernité.

Crédits: expériencetokyo.net
Crédits: expériencetokyo.net

Un bassin d’eau de mer ainsi que  » la maison du thé » nommée Nakajima-no-ochaya seront l’occasion pour vous de faire une pause emplie de tradition si vous y entrez pour participer et apprendre les gestes ancestraux qui composent la cérémonie du thé, une expérience inoubliable pour ma part.

hamarikyu4

Mon sauveur anonyme du jour :

hamarikyu6

Les explications pour la cérémonie du thé:

hamarikyu5

Omoide Yokocho

Une étape à ne pas rater quand vous serez sur Tokyo !

C’est une rue très étroite, située tout prés du quartier de Shinjuku, étouffée entre deux immeubles et où se concentrent des restaurants ( à majorité de grillades )  d’une autre époque.

Exif_JPEG_PICTURE

La rue a une longue histoire qui commence au début de l’après guerre quand elle n’abritait que des marchands de savons et de vêtements. Un incendie ravagea ces mêmes magasins, puis vient le fait que la farine ( matière première à la fabrication des Udon ( nouilles japonaises ))  fût réglementée et rationné par l’état. Cherchant des produits non contrôlés par le gouvernement, les entrailles de porcs et de vaches amenés par les soldats américains en étaient un très bon exemple.

crédits: shinjuku-omoide.com

Depuis lors, les restaurants de yakiniku ( viande grillée ), yakitori ( brochettes de volailles ) et bien d’autres ont pris place dans la rue.

omoide1
Le propriétaire du restaurant Fukuhachi

J’ai pu gouter aux spécialités du restaurant Fukuhachi ( un des plus célèbres ) en photo ci dessus dont voici un exemple :

fukuhachijapan-hawaii-newyork.blogspot
crédits: japan-hawaii-newyork.blogspot

Appétissant non ?

La rencontre du soir, Hiroo ^^

omoide2

Le Japon fier de ses Toilettes High Tech !

Le Japon se prépare à lever le couvercle sur ce que pourrait être son atout marketing mondial : le siège des toilettes high-tech.
Peu de visiteurs ont pû passer à coté de cet objet si typique au Japon et cela fait toujours partie des souvenirs du retour.
Maintenant, le gouvernement semble prêt à capitaliser sur cet enthousiasme et s’est mis à parler de la technologie des toilettes comme il lancerait une campagne mondiale pour promouvoir les prouesses du Japon en matière d’innovation  selon le Journal Yomiuiri Shimbun.
Les toilettes propres équipés de diverses fonctionnalités « seront un atout pour le tourisme », et seront inclus dans une stratégie de croissance cet été, a indiqué le journal, citant des sources anonymes.
Le gouvernement va envisager d’installer plus de toilettes high-tech dans les zones fréquentées par les touristes, tels que les aéroports, a rapporté le Yomiuri.
La nation veut également produire des vidéos promotionnelles pour les étrangers dans le but de mettre en valeur le confort des toilettes japonaises avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
toilet-signfunny
Presque tous les ménages au Japon et la plupart des toilettes publiques sont équipés d’un siège qui est branché sur le réseau électrique.
Aux premiers prix, ils produisent tout simplement de la chaleur, tandis qu’à l’autre extrémité ils se vantent de détecteurs de mouvement, de neutraliseurs d’odeurs puissant  et de jets d’eau variables, tous adaptés pour économiser l’énergie et l’eau.
Certains produisent utilement un bruit d’eau de rinçage pour les utilisateurs timides qui ne veulent pas que les autres entendent le bruit de quelqu’un qui…….. en utilisant les toilettes.
Les bidets stars de la nation ont gagnés les cœurs des gens riches et célèbres, y compris Madonna et Will Smith, qui ont tous deux chantés leurs louanges.
Les sièges sont également parmi les articles les plus populaires ciblés par les touristes chinois, directement classés après les ventes d’autocuiseurs de riz et autres produits High Tech.
Source JapanToday

Bonjour Tokyo

BonjourTokyo.com est le site de la communauté franco-japonaise à Tokyo. Julien Tirode, son fondateur et principal animateur avec notamment le groupe Facebook Japon de tous les jours et d’autres pages, organise depuis Tokyo des événements franco-japonais tels que des traditionnels piques niques sous les cerisiers en fleurs au printemps, de nombreuses et régulières soirées à thème ainsi que des balades organisées pour les membres du groupes dans différents quartiers de Tokyo.

Ces évènements sont tous des opportunités de rencontre de japonais ayant le même désir inverse. Des soirées spéciales cosplay comme les dragon ball z anime party  sont au programme et des évènements spéciaux comme la galette des rois party . raviront vos papilles nostalgiques.

Si vous passez un weekend ou plus dans la capitale, n’hésitez pas à mettre bonjourtokyo.com dans vos favoris et regarder si dans vos dates de voyages, vous auriez la possibilité de participer à une de leur soirée qui sera riche de surprises !

BONJOUR_TOKYO

Une vidéo pour vous donner envie !

Les drones interdit dans les parcs et jardins de Tokyo

Le gouvernement métropolitain de Tokyo a interdit les drones dans 81 parcs et jardins publics de la ville, ont indiqués des responsables mardi. Les drones ont été inclus dans une ordonnance qui interdit l’utilisation d’appareils de commande à distance dans les parcs et jardins.

crédits pem pica @ youtube
crédits pem pica @ youtube

La nouvelle mesure vient après qu’un drone est été retrouvé sur le toit de la résidence officielle du Premier ministre Shinzo Abe, le mois dernier. En publiant cette ordonnance, le gouvernement métropolitain a déclaré que les drones constituaient un danger pour les personnes dans les parcs et jardins.

crédits: observer reporter
crédits: observer reporter La police sur le toit du bureau du premier ministre

Une violation de l’ordonnance pourra entraîner une amende pouvant aller jusqu’à  50,000 Yens  cependant, ont indiqué des responsables, les contrevenants ne seront pas arrêtés.

Des panneaux de signalisation ont étés disposés dans les 81 parcs et jardins publics et si le personnel de ces lieux voit quiconque piloter un drone, ils seront d’abord obligés de leur demander d’arrêter.

crédits JapanTimes
crédits JapanTimes

Pendant ce temps, le Parti libéral-démocrate a déclaré mardi qu’il est en train de rédiger une loi pour interdire le vol de drones près du palais impérial, le bureau du premier ministre, la Cour suprême, les ambassades étrangères et d’autres installations a rapporté la chaine d’information NHK.

Selon le projet de loi, l’espace aérien à moins de 300 mètres de ces bâtiments serait considéré comme une zone d’exclusion aérienne. Les contrevenants seront soumis à des peines de prison allant jusqu’à un an ou d’une amende maximale de 500.000 yens.

Source : JapanToday

Une jolie vidéo sur le thème :

Kiyomizu dera

Le kiyomizu dera  ( littéralement le temple de l’eau pure ) est un des monuments les plus connus et visité de l’ancienne capitale, Kyoto et pour cause, c’est un complexe de temples magnifique. Depuis 1994 il est inscrit au patrimoine culturel de l’UNESCO.

kiyo8
Vue d’en haut, en fond le Gautama buddha hall, l’Amitabha hall et le Okuno-in hall en rénovation. Donc invisibles.

Il est même l’objet d’une expression japonaise  » se jeter du Kiyomizu dera  » qui correspond à la notre  » se jeter à eau « . Ce grâce à une légende ou tradition de l’époque Edo où sauter de sa terrasse haute de quinze mètres et arriver en vie en bas vous assurait de réaliser tous vos souhaits, 234 ont tentés leur chances, 15% d’entres eux n’ont pas vu la suite. Depuis la pratique est bien évidemment devenue interdite.

kiyo24
Puis d’en bas

Un des bâtiments qui le compose s’appelle le Jishu jinja, dédié au dieu de l’amour et des  » bonnes rencontres « . L’attraction principale se nomme la « Love connection « , une allée où se trouve deux pierres appelles  » Love stone  »

Love stone Crédits: greenshinto.com
Love stone Crédits: greenshinto.com

Votre défi sera de rejoindre la deuxième en partant de la première les yeux fermés ! Votre performance pourrait déterminer votre avenir amoureux.

Etudiantes sur la " Love connection" Crédits: greenshinto.com
Etudiantes sur la  » Love connection » Crédits: greenshinto.com

Si vous avez recours à une personne tierce pour vous aider cela voudra dire qu’un intermédiaire sera nécessaire à votre future rencontre .

kiyo15
Les deux pierres se trouvent en haut de ces marches

Le nom de kiyomizu dera lui a été donné en rapport à la source sacrée qui coule en bas du mont Otowa que vous pourrez gouter à l’aide d’une louche précédemment désinfecté à l’aide de cette installation de stérilisation aux ultras violets

kiyo27
Stérilisateur ultra violet

La vue de la source vue de la terrasse est incroyable, la signification des trois « cascades » serait une pour la « longévité », l’autre pour « l’amour » puis la dernière pour la « connaissance »

kiyo9
Les trois « cascades » d’Otowa

Sa visite reste un des plus beaux souvenirs que j’ai gardé de kyoto.

kiyo13
Prière à la déesse de la miséricorde dans le hall principal du Kiyomizu dera

 kiyo5

Malheureusement le temple fait l’objet de rénovations majeures et neuf de ces bâtiments sont visés. Même le hall principal sera rénové en fin de décennie.

Ma visite du complexe à 34min15sec , avec des parties cachées par des échafaudages…  :

 

Une aide/Assistance à la préparation d'un voyage au japon